top of page

Défendre les Collectivités Locales dans la Transition Écologique

Cet après-midi au #Sénat, nous avons participé à un débat crucial sur la planification écologique et les COP régionales : quelle efficacité ? J'ai saisi cette occasion pour interroger le Gouvernement, notamment pour défendre les élus locaux.

Oui, il est impératif de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de préserver la biodiversité et de réduire l'impact du changement climatique. Cependant, de nombreux services travaillent déjà activement à ces objectifs. Pourquoi alors ajouter une énième couche de bureaucratie ?

Comme nous le savons tous et l'avons rappelé : les collectivités locales sont en première ligne de la transition écologique et n'ont pas attendu l'État pour agir. Elles ont été proactives à travers divers cadres tels que les SRADDET (Schémas Régionaux d'Aménagement, de Développement Durable et d'Égalité des Territoires), les PCAET (Plans Climat-Air-Énergie Territoriaux), les PLUI (Plans Locaux d'Urbanisme Intercommunaux) et les SCOT (Schémas de Cohérence Territoriale). Comment intégrez-vous concrètement le travail déjà accompli ?

Le pragmatisme est essentiel !

Le Gouvernement doit reconnaître les initiatives déjà en place et s'appuyer sur elles plutôt que de superposer des structures supplémentaires. Les collectivités locales ont démontré leur engagement et leur efficacité à faire avancer la transition écologique. Il est essentiel de soutenir et de renforcer leurs efforts, en veillant à ce que les nouvelles mesures soient complémentaires plutôt que redondantes.

Pour en savoir plus, vous pouvez regarder le débat complet ici : Vidéo du Débat au Sénat.

Ensemble, œuvrons pour une approche pragmatique qui reconnaît et renforce le travail inestimable de nos communautés locales dans la lutte contre le changement climatique.



Commentaires


bottom of page