Question orale sur la couverture mobile

19/03/2019

Voici en vidéo ma question orale au Gouvernement sur les grappes dans le cadre du new deal.

Je n'ai pas eu de réponse claire sur le sujet mais j'ai eu le plaisir d'avoir le nom des futures communes concernées pour 2019 avec :

Maisoncelles

Chenu

St Pierre du Lorouër

Courceboeufs

Joué l'Abbé

Ruillé en Champagne

 

Je resterai très vigilant auprès de ces communes pour qu'elles puissent obtenir ces pylônes le plus rapidement possible.

Je continuerai à veiller au bon déroulement des installations avec les opérateurs, en concertation avec Sarthe Numérique.

LJ

 

Voici ma question par écrit:

 

Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, Chers collègues,

 

J’aimerais attirer votre attention, sur la problématique de la « priorisation » des secteurs à couvrir dans le cadre du dispositif de couverture ciblée.

Car, je le rappelle, l'enjeu reste évidemment d'agir efficacement à l'échelle locale, ce qui reste très relatif après plus d’un an de mise en œuvre du dispositif.

En effet, les territoires restent encore aujourd’hui trop souvent confrontés à de réelles difficultés d'identification des « grappes ».

 

De manière très concrète l'application des critères retenus pour l'identification des zones a pu conduire à des résultats stupéfiants, en témoigne ce qu’il s’est passé sur dans mon département où officiellement la Sarthe ne disposait pas de grappe pour la dernière remontée de septembre ! (soit les communes étaient déjà traitées dans l'arrêté du 4 juillet 2018 reprenant l'ancien programme « zone blanche centres-bourgs », soit relevaient d'une grappe attribuée à un autre département) ceci alors même que, via la plateforme France mobile, d’autres communes avaient été identifiées au niveau local et retenues en vue d'un traitement prioritaires fin 2017.

Si des solutions ont pu émerger depuis, on se rend compte que ces remontées via la plateforme France mobile, dont on nous a vendu la pertinence en son temps, ne sont donc finalement absolument pas exploitées. Cela acte-t-il de son abandon Monsieur le ministre ?

 

Car, je vous le dis et me fais ainsi la voix de nombreux territoires, le problème réside aujourd’hui dans le fait que la couverture mobile ressort avant tout des opérateurs à travers « l’Atlas » de l’ARCEP qui détermine les zones à couvrir en priorité ; ceci alors même que ces zones sont parfois très éloignées de la réalité du terrain.

 

Monsieur le ministre, dans les faits la voix des collectivités n'est tout simplement pas entendue pour déterminer les « priorisations » alors que c’est tout simplement un point crucial pour une couverture mobile pérenne.

Comment comptez-vous pallier cette difficulté et enfin prendre en considération la voix des territoires qui restent les premiers concernés ?!

Please reload

À l'affiche

Tribunes dans la Revue du Trombinoscope sur "Civictech et Govtech : des outils de facilitation"

08/05/2019

1/2
Please reload

Posts récents
Please reload

Par tags